•                                         

                                        femme      

    Tu es si forte et si faible à la fois

    Tu peux déplacer des montagnes

    Il t'arrive même de pleurer parfois

    Le soir,seule,quand la lumière s'éloigne

    Tu es douce et tendre

    Tes gestes sont câlins et cajoleurs

    Tu aime parfois t'étendre

    Sur un parterre de fleurs

    Tu offres ton cœur et ton corps

    a celui qui t'a conquit

    Et tu l'aimeras très fort

    Celui qui t'a séduit


    votre commentaire
  •  

     

     

     


    votre commentaire
  •       ma tendresse

    Ce matin j'ai rencontré la vie

    Elle m'a pris par la main

    Elle s'est dit mon amie

    Et moi je l'ai suivi

    Elle a pris un chemin

    Il était couvert de ronces

    De pavés il était emblavé,

    Rien ne semblait l'arrêter

    Longtemps nous avons marché

    Parfois, j'ai même douté

    Enfin nous sommes arrivés

    Seule,assise devant moi

    La solitude me regardait

    Puis vint la retrouver

    Celle que l'on nomme amitié.

    Elle je la connaissais...!!!

    Puis vint son amie amour

    Qui nous fit un discours...!!!

    Prétendant durer toujours

    Cachée dans la pénombre

    La tendresse attendait

    Je l'ai prise par la main

    .............................................

     

     

    Et sans rien dire ,nous avons emprunter un tout petit chemin 


    votre commentaire
  •                                                                        

     

    Il pleure , il pleure le temps qui nous pousse en avant

    Et ses larmes remplissent les crevasses des ans

    Ignorant du futur ,  les murmures incessant et  glaçant 

    Des êtres en mal de vivre , las et mourrant

     

    Eclore le bien , accepter l'amour qui te tend la main

    Naissance d'un sentiment qui longtemps t'a troublé 

    Que faire quand la porte se ferme , est ce la fin ?

    Alors oublie les ombres et ce nuage qui t'a blessé  

     


    1 commentaire
  • Je marchais et le vent me soufflait a l'oreille , petite brise d'Amour

    La pluie doucement sur mon visage coulait.tel un baiser

    Un frisson parcourait mon corps comme une caresse

    Puis ce fut une larme de tendresse à ta pensée

    Douce ivresse

    D'une vision glamour

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires