•                                                                        

     

    Il pleure , il pleure le temps qui nous pousse en avant

    Et ses larmes remplissent les crevasses des ans

    Ignorant du futur ,  les murmures incessant et  glaçant 

    Des êtres en mal de vivre , las et mourrant

     

    Eclore le bien , accepter l'amour qui te tend la main

    Naissance d'un sentiment qui longtemps t'a troublé 

    Que faire quand la porte se ferme , est ce la fin ?

    Alors oublie les ombres et ce nuage qui t'a blessé  

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Juin à 16:00

    Merci pour ton petit passage chez moi...

    Je reviendrai pour suivre ton blog tout neuf...

    A bientôt.

    BIZZ FAUSTINE.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :