•                                                                        

     

    Il pleure , il pleure le temps qui nous pousse en avant

    Et ses larmes remplissent les crevasses des ans

    Ignorant du futur ,  les murmures incessant et  glaçant 

    Des êtres en mal de vivre , las et mourrant

     

    Eclore le bien , accepter l'amour qui te tend la main

    Naissance d'un sentiment qui longtemps t'a troublé 

    Que faire quand la porte se ferme , est ce la fin ?

    Alors oublie les ombres et ce nuage qui t'a blessé  

     


    1 commentaire
  • Je marchais et le vent me soufflait a l'oreille , petite brise d'Amour

    La pluie doucement sur mon visage coulait.tel un baiser

    Un frisson parcourait mon corps comme une caresse

    Puis ce fut une larme de tendresse à ta pensée

    Douce ivresse

    D'une vision glamour

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires